Les poésies de Sybelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 27 novembre 2018

Mes filles

Joli rayon de printemps
quand viendra le temps
ou tu fus que mirage
que ces cauchemars repartent dans cette brune épaisse
que cette lourdeur qui nous sépare
s’achève par un vent nouveau
Une fraîcheur florale et bleuté
Cette guerre qu’est la mienne
je me donnerai corps et âmes
pour que le sentiment des anges
espèrent et croient en un amour inconditionnel
jolie sourire et doux petit yeux
qui habitent mes rêves
oublions ceci et faisons d’une réalité magique nos retrouvailles
Afin que de nouveau,
le (...)

Lire la suite

Ravages

Mon cœur échoué tel l’épave d’un paquebot
cherche
la douceur qui frémira pour laisser place à un soleil levant
Tout comme l’été
la brise et l’odeur de l’espoir
sentiment de bonheur
brilleras-tu
Mon cœur t’attend
prends le
car près de toi la nuit d’éclaircie
et le soleil rejailli
mes larmes s’assèchent
et mon corps entier se relâche
enfin je sais que
jamais je ne serai une oubliée

Lire la suite

Petites étoiles

À vous mes deux petites étoiles qui illuminent ma vie
mon cœur
Qui enlève toutes peurs
Toutes douces, je peux vous sentir
sans rire
tout près de cette chaleur qui bat
votre place demeura
aucune barrière, ni torrent
ne me causera un différent
mes bras autour de vos bras
sentez nos cœurs qui bats
mes amours
troubadour
vous êtes mes étoiles pour l’éternité
voici des baisés
petits et doux
pour (...)

Lire la suite

mardi 4 septembre 2018

Mes amours

Ne pleurez pas
Je suis là, jamais seule vous serez
Je vous en prie venez dans mes bras où les étoiles vous protégeront
Le bonheur est là
Je vous embrasse, je vous aime
Fermez les yeux petites étoiles car demain vous brillerez
Tout près de vous un cœur bat, chevauché de courage
Prenez ma main elle guidera vos pas
Ma lumière éclairera votre cœur sombre durant vos chagrins
Mes filles, mes anges, mon soleil éclairera vos nuit
Mes cris déplaceront des montagnes
Ma voix sera comme un écho qui jamais ne (...)

Lire la suite

Espoir

Sur la rive mon âme vagabonde dans la bruine nuageuse de l’oubli
Mes pensées fracassant les rochers colériques de l’injustice
Ce ras de marée qui explose avec force pour réussir à détruire les obstacles qui les sépare
Ouragan qui traverse la tempête de pleurs causée par la douleur des cris
Odeur nauséabonde causée par la détresse des adieux qui nous sépare
Doux soleil reviendras-tu réchauffer l’épave qui fut autrefois démolie par la colère
M’enverras-tu cette douce bouteille pour annoncer ton retour (...)

Lire la suite