Ravages

Mon cœur échoué tel l’épave d’un paquebot
cherche
la douceur qui frémira pour laisser place à un soleil levant
Tout comme l’été
la brise et l’odeur de l’espoir
sentiment de bonheur
brilleras-tu
Mon cœur t’attend
prends le
car près de toi la nuit d’éclaircie
et le soleil rejailli
mes larmes s’assèchent
et mon corps entier se relâche
enfin je sais que
jamais je ne serai une oubliée